La méthode Wim Hof

Son nom ne vous dit peut-être rien mais vous avez sûrement déjà vu ou entendu parler de ce Hollandais bien peu frileux. Wim Hof, autrement appelé « Ice man » est capable de courir un marathon pieds nus sur la glace, nager au milieu des icebergs, gravir l’Everest jusqu’à 6800 m d’altitude en short et sans oxygène, ou encore de rester immerger un temps fou dans une eau littéralement glacée.

Bien qu’exceptionnelles, ses aptitudes et compétences n’ont rien à voir avec un quelconque don, faculté ou particularité génétique. Et c’est là que cela devient intéressant, ses prouesses sont le fruit d’une préparation mentale et physique hors du commun. Autrement dit, tout le monde ou presque est capable de le faire !

Wim Hof est la preuve vivante des immenses possibilités mentale et physique de l’être humain. Mais alors, quel est son secret ? comment fait-il ? C’est la question que je me suis posé en découvrant ce phénomène, je suis donc allé moi-même faire l’expérience de cette méthode. Voici un résumé de ce que j’ai pu vivre lors d’une initiation menée par l’instructeur Stephane Jansoone de l’institut « breathing academy » du coté d’Annecy (74).

La méthode repose sur 3 piliers ou fondements majeurs ; la respiration, la concentration et l’exposition au froid.

D’abord la respiration, on commence par un peu de théorie sur le fonctionnement de notre système respiratoire, avec les liens entre respiration et système nerveux autonome. Ensuite, place à la pratique, différents exercices de respiration sont proposés pour reprendre conscience de sa respiration, ressentir les mouvements du diaphragme et réapprendre la respiration diaphragmatique, ventrale et complète. Et enfin, mise en pratique de l’exercice de respiration créé par Wim Hof, il s’agit d’inspirations profondes et rapides, menant à une « hyperventilation contrôlée » suivies d’un temps de rétention. Une pratique régulière de cette respiration permet une libération d’énergie, une régulation du système nerveux et une meilleure gestion du stress.

Ensuite, nous passons à la partie « concentration ». Cette partie a pour objectif de renforcer les capacités mentales en pratiquant un ensemble d’exercices de postures issus du yoga menant à un travail de la respiration et de l’équilibre.

Et enfin, c’est le moment de se jeter à l’eau, a l’extérieur, deux bassins d’eau à 2 degrés nous attendent pour notre baptême du feu.  Après une courte période de concentration, nous voilà bien décidé à rentrer dans le bassin. Une fois soumis à ce grand stress, le corps nous envoie une série de signaux pour nous inciter à fuir (respiration saccadée, rythme cardiaque en hausse, haut du corps contracté). Là, l’objectif n’est pas simplement de subir le froid mais plutôt de mettre en pratique tous les points vus précédemment pour reprendre le contrôle sur notre corps. De longues expirations et un peu de visualisation me permettent de prendre le contrôle sur le système nerveux sympathique et ainsi de retrouver le calme et la détente.

Ce fut pour moi une expérience incroyable ! Jamais je n’aurai pensé être capable d’être serein dans une eau à 2 degrés… voilà pour moi une belle preuve du pouvoir de l’esprit ! j’en ressort évidemment plus fort mentalement.

Quel intérêt a tout ça me direz-vous ?

A moins que vous vouliez vivre sans chauffage, il est vrai que nous n’avons pas forcément d’intérêt à développer des aptitudes à la résistance au froid.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les bienfaits de la méthode n’ont pas pour unique but de vous rendre résistant au froid. Ici, le froid n’est finalement qu’un prétexte pour se mesurer à l’inconfort, et à ses limites mentales et physiques, de se mettre volontairement dans une situation de stress intense et d’apprendre à le gérer pour ensuite savoir faire face à tous les aléas de la vie courante.  Voyez plutôt cela comme une méthode d’optimisation, de renforcement et d’amélioration du corps et de l’esprit.

Il s’agit également d’un vrai levier de préparation mentale, d’optimisation de la confiance en soi, de gestion du stress. En bref, c’est un moyen de prendre le contrôle sur nos schémas inconscients, nos croyances limitantes et certaines de nos peurs irrationnelles.

Que vous soyez sportif ou non, si vous souhaitez travailler votre mental, améliorer votre estime et votre gestion du stress, n’ayez pas peur et jetez-vous à l’eau !

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :