Ma vision de la naturopathie

Avant d’aller plus loin et si ce n’est pas déjà fait, je vous invite a lire l’article « la naturopathie, c’est quoi exactement » qui reprend l’ensemble des fondements et techniques utilisés en naturopathie. Cet article vous permettra de cerner en profondeur ce qu’est cette discipline. D’une manière générale la naturopathie est une médecine traditionnelle, holistique, qui utilise un ensemble de techniques naturelles pour répondre à une problématique de santé.

Pour ma part je pense qu’il y a autant de naturopathies différentes, qu’il y a de naturopathes en exercice, voila de quoi s’y perdre non ? Derrière chaque thérapeute, il y a un individu avec sa vision de son métier et ses sensibilités propres. La façon dont un naturopathe exerce son métier dépend autant du contenu de sa formation que sa manière d’appréhender cette discipline de santé. Ne soyez donc pas étonné de recevoir des conseils différents chez 2 naturopathes pour un même motif de consultation. Ce n’est pas gênant en soi, tout deux auront mis en œuvre leur sensibilités propres dans un même objectif.

Une affaire de spécialité: Au cours de sa formation, un naturopathe découvre un large panel de pratiques et de techniques naturelles qui constitueront le cœur de son métier. Bien souvent, il se prend bien souvent d’amour pour une pratique en particulier. Certain seront des adeptes de l’iridologie pendant que d’autres mettront leur dévolu sur la réflexologie ou encore la phytologie. Ils auront donc tendance a axé leurs conseils en privilégiant leur spécialité plutôt qu’un autre. Pour ma part, j’ai un attrait et une affection toute particulière pour la nutrition, l’activité physique et l’aspect psycho-émotionnel et il s’avère que ce sont les 3 techniques majeures de la naturopathie. Mes conseils sont donc systématiquement axés autour de ces 3 piliers, non pas que je réfute les autres techniques naturopathiques, mais disons plutôt que je m’en sers avec parcimonie, seulement si nécessaire et toujours en soutient d’une des 3 techniques majeures.

L’hygiénisme, est une des courants fondateurs de la naturopathie et j’adhère sincèrement à ces principes. Une vision hygiéniste de la santé, est une vision où tout ce qui est bon pour l’homme, se trouve dans son environnement. Autrement dit, la nature à elle seule est capable de fournir tout ce dont l’homme a besoin pour se maintenir en santé. L’hygiénisme utilise donc en priorité la nutrition naturelle, l’hydrologie, l’exposition à la lumière, les activités physiques et certaines formes de jeûne. Et elle n’utilise aucune forme de soins artificiel, qu’ils soient d’origine naturels ou non. Comprenez ici que je passerai en priorité par l’alimentation ou une autre techniques hygiéniste avant de conseiller un complément alimentaire.

Le causalisme, est également un des mes principes directeurs dans ma pratique, c’est-à-dire que je recherche systématiquement la cause profonde d’un trouble. Pour ma part, un symptôme quel qu’il soit est une manifestation d’un trouble de terrain, en lui-même il ne m’intéresse uniquement que pour ce qu’il a me dire mais ce n’est pas lui que je vais tenter d’éradiquer. Mais cela demande souvent un effort de sortir de cette vison anti-symptomatique largement répandue. C’est un piège dans lequel tombent beaucoup de naturopathes. Conseiller un complément alimentaire ou une plante pour faire taire un symptôme, ce n’est pas faire de la naturopathie mais plutôt une médecine allopathique verte qui tente d’apporter une alternative naturelle à un traitement de synthèse.

Le porteur d’arme : c’est ainsi que je me place dans une relation thérapeutique, bien souvent à la question « qu’es que vous pouvez faire pour moi ? » ma réponse est « moi rien mais vous oui ». Cela interpelle souvent mais mon rôle est de fournir les armes nécessaires au consultant pour qu’il puisse reprendre lui-même la main sur sa santé, mon but est de le rendre autonome. Cela lui demande d’être motivé et impliqué dans son processus de guérison. J’estime que la réussite d’un protocole de naturopathie dépend a 50% de la qualité de mes conseils et a 50% de l’implication du consultant pour les mettre en place.

Si je devais résumer ma vision, je dirais que je pratique une naturopathie hygiéniste, que la base de mes conseils s’axe autour des 3 techniques majeures et que je ne conseille que très occasionnellement des complément alimentaire ou l’usage de plantes. Je tiens également à toujours placer mon consultant au centre de sa guérison et le rendre acteur de santé et non spectateur de sa maladie.

Merci de ta lecture, porte-toi bien

Fraternellement, Garry

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :